Planète Émotions Site

Une approche fractale des marchés, de Benoit Mandelbrot

Une approche fractale des marchés, de Benoit Mandelbrot

« Une approche fractale des marchés : Risquer, Perdre et Gagner »,  se pose  en véritable réquisitoire contre la théorie financière orthodoxe. L’essai, subdivisé en trois principales parties, commence par un état des lieux des marchés financiers contemporains ; l’auteur s’employant à revenir sur la manière dont les idées ont évolué depuis le siècle dernier, de Louis Bachelier à Black & Scholes. Mandelbrot repasse ainsi en revue, étape par étape, les différentes méthodes qui ont permis au fil du temps, d’appréhender de manière efficiente les marchés boursiers et de mieux se prémunir contre les risques qui y étaient inhérents. Il revient en profondeur sur tout « l’édifice de la finance moderne » : les théories de Bachelier, l’analyse fondamentale, le CAPM de William Sharpe, la théorie moderne du portefeuille d’Harry Markovitz, le modèle de Black, Scholes & Merton. Tout est passé en revue. Mais, il ne s’arrête pas à l’histoire des idées. Il en fait aussi le procès à charge. Expliquant ainsi, puis démontrant, pourquoi à peu près tous les outils classiques qui s’utilisent actuellement dans l’industrie de la finance ne fonctionnent pas.

La violence des riches

La violence des riches

Dans «la Violence des riches», Michel et Monique Pinçon-Charlot décortiquent «la mécanique de domination» s’exerçant depuis le haut de l’échelle sociale. Le couple de sociologues  «la mécanique de domination» s’exerçant depuis le haut de l’échelle sociale. Une violence économique et symbolique que les auteurs jugent redoublée par la crise, et dont les terrains sont l’usine comme la ville, la rue comme le petit écran. Sans oublier les mots, dont, en réplique à leurs adversaires, les auteurs usent sans pudeur :  «guerre des classes», «bourgeois» et «ouvriers» cessent ici d’être des concepts tabous.

La mise au travail des clients

La mise au travail des clients

Dans une économie de services, le fait que l’on demande de plus en  plus aux clients de participer revient à externaliser le travail vers la clientèle. Il faudrait ajouter cette contribution gratuite du client à la valeur du bien ou du service fourni. « La mise au travail des clients. » Guillaume Tiffon. Economica 2013

Les ordinateurs ont pris le pouvoir

Les ordinateurs ont pris le pouvoir

60 à 70 % des ordres boursiers américains sont passés par les ordinateurs; 30% des ordres européens : fibre optique, ordres à la nanoseconde pour jouer sur des écarts d’un centime. Si nous ne reprenons pas le pouvoir très vite, nous allons à la catastrophe mathématique programmée. La solution peut être de taxer chaque transaction pour les rendre non rentable, la course à la contre-attaque sur le plan technique étant perdue. Lire : http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20130328.OBS6096/algorithmes-dans-la-peau.html Aller sur le site de Krachmachine : http://krachmachine.fr/ Lire l’article sur Finance Watch : http://www.slate.fr/story/68149/finance-watch-lobby-ong-banques

La compétitivité allemande? 20% de travailleurs pauvres

La compétitivité allemande? 20% de travailleurs pauvres

Une société à deux vitesses. Pour renforcer sa compétitivité et exporter, l’Allemagne à libéralisé son marché du travail et précipité une part croissante des salariés dans la précarité: absence de salaire minimum, travail à temps partiel, « mini jobs » sans assurance maladie ou petit boulots payés 1 euro de l’heure. Aujourd’hui, près d’un travailleur allemands sur cinq est « pauvre ». Source : http://fr.myeurop.info/2011/10/05/la-competitivite-allemande-20-de-travailleurs-pauvres-3490

Steve Wozniak prédit d’horribles problèmes liés au Cloud Computing

Steve Wozniak prédit d’horribles problèmes liés au Cloud Computing

Steve Wozniak, cofondeur d’Apple, se montre très inquiet à l’égard des données stockées dans le cloud. Pour lui le nuage dépossède l’utilisateur de tout et marque la perte de contrôle de ses propres données. Source : http://www.lesnumeriques.com/steve-wozniak-predit-horribles-problemes-lies-cloud-computing-n25705.html