Catégorie : Social

Stop aux mails abusifs

Stop aux mails abusifs

Il faut 64 secondes pour se reconcentrer après un e-mail L’email a un impact fort sur les relations interpersonnelles et la bonne maitrise de son usage est devenue un enjeu central de productivité des entreprises. Pour télécharger le dossier de l’ORSE

Securité sociale 2012

Securité sociale 2012

La consommation de soins et biens médicaux (CSBM) s’est élevée à 180 Mds d’€ en 2011 (9,0 % du PIB), en progression de 2,7 % par rapport à l’année précédente. La CSBM est financée à hauteur de 75,5 % par la Sécurité sociale en 2011 (-0,3 point par rapport à 2010), par les organismes complémentaires pour 13,7 %. Les ménages financent directement 9,6 % de la CSBM, soit autant qu’en 2010. Télécharger le rapport

En France, on exagère le nombre de pauvres, et c’est une erreur 0

En France, on exagère le nombre de pauvres, et c’est une erreur

Je continue à utiliser le plus souvent le seuil à 50% qui est autant critiquable que celui de 40 ou 60. D’ailleurs, quand on discute avec les associations caritatives, elles conviennent que 1 000 euros pour une personne seule ou 2 200 pour une famille avec deux enfants, c’est très éloigné du public qu’elles touchent. Je veux bien qu’on soit pauvre à ce niveau-là, mais ça n’a rien à voir avec la situation de personnes qui vivent à la rue ou simplement de minimas sociaux. Le RSA, c’est 475 euros, deux fois moins que le seuil de pauvreté actuel. Lire l’interview de Louis Maurin (l’un des fondateurs de l’observatoire des inégalités) sur Rue 89 : http://www.rue89.com/2012/09/22/non-les-pauvres-ne-sont-pas-nombreux-en-france-235437

Moins de stress avec son chien au travail 0

Moins de stress avec son chien au travail

Emmener son chien au travail réduirait le stress, augmenterait les interactions entre collègues et serait très bon pour le moral. C’est une étude scientifique publiée dans l’International Journal of Workplace Health Management qui le dit! Lire l’article

Pas moral les riches ! 0

Pas moral les riches !

Plus on est riche, moins on a de morale, c’est prouvé Des chercheurs américains et canadiens documentent, dans l’édition du lundi 27 février de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l’existence d’une relation inverse entre élévation dans la hiérarchie sociale et éthique du comportement individuel. C’est-à-dire, exprimé de manière un peu plus directe, que plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable. A quoi tient ce lien entre hauteur sociale et bassesse morale ? En partie, répondent les chercheurs, « à une perception plus favorable de la cupidité ». Lire l’article du monde du 29/2/12