Une approche fractale des marchés, de Benoit Mandelbrot

« Une approche fractale des marchés : Risquer, Perdre et Gagner »,  se pose  en véritable réquisitoire contre la théorie financière orthodoxe.

Approche fractale des marchesL’essai, subdivisé en trois principales parties, commence par un état des lieux des marchés financiers contemporains ; l’auteur s’employant à revenir sur la manière dont les idées ont évolué depuis le siècle dernier, de Louis Bachelier à Black & Scholes. Mandelbrot repasse ainsi en revue, étape par étape, les différentes méthodes qui ont permis au fil du temps, d’appréhender de manière efficiente les marchés boursiers et de mieux se prémunir contre les risques qui y étaient inhérents. Il revient en profondeur sur tout « l’édifice de la finance moderne » : les théories de Bachelier, l’analyse fondamentale, le CAPM de William Sharpe, la théorie moderne du portefeuille d’Harry Markovitz, le modèle de Black, Scholes & Merton. Tout est passé en revue. Mais, il ne s’arrête pas à l’histoire des idées. Il en fait aussi le procès à charge. Expliquant ainsi, puis démontrant, pourquoi à peu près tous les outils classiques qui s’utilisent actuellement dans l’industrie de la finance ne fonctionnent pas.

En effet, pour Mandelbrot, les marchés étant bien « plus sauvages et effrayants » que la théorie ne le laisserait supposer, tout l’édifice de la finance est « bâti sur du sable ». Ou, mieux encore, les hypothèses sous-tendant l’utilisation des outils financiers standards sont, lorsqu’on les considère séparément, tout simplement « absurdes » : les variations des cours ne sont pas pratiquement continues mais effectuent des sauts de manière triviale et importante, les variations de cours ne sont ni indépendantes ni stationnaires, et elles n’épousent pas non plus les proportions de la célèbre courbe en cloche de la distribution normale. Ou encore, que l’hypothèse d’efficience des marchés est incorrecte : le marché n’est pas toujours un jeu équitable dans lequel les vendeurs équilibrent les acheteurs.

Il ouvre ainsi la voie, dans la deuxième partie de son livre, à ce qui constitue à ses yeux l’une des nouvelles tendances pour mieux comprendre les marchés : l’analyse multi fractale.

Mandelbrot conclut son ouvrage en présentant ses « dix hérésies » de la finance, un résumé des idées formulées sur la théorie financière et ses divergences, plus ou moins flagrantes avec la réalité.

http://www.next-finance.net/Une-approche-fractale-des-marches