Houellebecq économiste

Bernard Maris économiste lui-même démystifie la science économique. Pour lui, comme Balzac fut le grand romancier de la bourgeoisie conquérante et du capitalisme triomphant, Michel Houellebecq est le grand romancier de la main de fer du marché et du capitalisme à l’agonie.

A quoi sert un économiste ?

livre_econ-fev-14A quoi sert un économiste — le singulier est important ? A produire du discours économique, nous dit Mariana Heredia. Mais son travail n’est pas seulement de  » l’ordre du discours « . Si la science économique a réussi à dominer le monde, c’est qu’elle est  » imbriquée «  dans des  » dispositifs «  — au sens que les philosophes Michel Foucault ou Giorgio Agamben donnent au mot dispositif, celui de technologie de gouvernement — qui structurent matériellement nos existences. Continuer la lecture de « A quoi sert un économiste ? »

Une approche fractale des marchés, de Benoit Mandelbrot

« Une approche fractale des marchés : Risquer, Perdre et Gagner »,  se pose  en véritable réquisitoire contre la théorie financière orthodoxe.

Approche fractale des marchesL’essai, subdivisé en trois principales parties, commence par un état des lieux des marchés financiers contemporains ; l’auteur s’employant à revenir sur la manière dont les idées ont évolué depuis le siècle dernier, de Louis Bachelier à Black & Scholes. Mandelbrot repasse ainsi en revue, étape par étape, les différentes méthodes qui ont permis au fil du temps, d’appréhender de manière efficiente les marchés boursiers et de mieux se prémunir contre les risques qui y étaient inhérents. Il revient en profondeur sur tout « l’édifice de la finance moderne » : les théories de Bachelier, l’analyse fondamentale, le CAPM de William Sharpe, la théorie moderne du portefeuille d’Harry Markovitz, le modèle de Black, Scholes & Merton. Tout est passé en revue. Mais, il ne s’arrête pas à l’histoire des idées. Il en fait aussi le procès à charge. Expliquant ainsi, puis démontrant, pourquoi à peu près tous les outils classiques qui s’utilisent actuellement dans l’industrie de la finance ne fonctionnent pas.

Continuer la lecture de « Une approche fractale des marchés, de Benoit Mandelbrot »

La violence des riches

Dans «la Violence des riches», Michel et Monique Pinçon-Charlot décortiquent «lala-violence-des-riches-de-monique-pincon-charlot-961783395_ML mécanique de domination» s’exerçant depuis le haut de l’échelle sociale.

Le couple de sociologues  «la mécanique de domination» s’exerçant depuis le haut de l’échelle sociale. Une violence économique et symbolique que les auteurs jugent redoublée par la crise, et dont les terrains sont l’usine comme la ville, la rue comme le petit écran. Sans oublier les mots, dont, en réplique à leurs adversaires, les auteurs usent sans pudeur :  «guerre des classes», «bourgeois» et «ouvriers» cessent ici d’être des concepts tabous. Continuer la lecture de « La violence des riches »